Blog

Découvrons les ressources insoupçonnées de nos équipes !

EnsembleSeul on va plus vite, ensemble on va plus loin, nous dit un proverbe africain.
Dans une situation et pour un objectif donné, nous avons tous nos points forts et nos points faibles. C’est dans l’interaction de l’équipe que les points forts des uns vont compenser et ainsi masquer les points apparemment plus faibles des autres. Ensemble, nous allons obtenir un résultat parfois au-delà de nos attentes. L’intelligence collective s’anime.
Différents outils sont à notre disposition comme les Chapeaux de Bono, le Théâtre Forum, le Co-développement professionnel
D’ailleurs, l’Atelier des coachs et Feel Good Manager nous propose de découvrir le codev, mardi 27 novembre à 18h30 et de nous former à la facilitation.
Laissons nous surprendre par les ressources insoupçonnées de nos équipes !
  • Blog

Premier pas vers la réussite !

Open spaceImaginé, rêvé, le moment est venu de faire le choix de passer à l’action.
Démarrons et ainsi nous franchirons le premier pas vers la réussite ! Effectivement, le meilleur moyen de réussir, c’est juste de décider de le faire. Puis gardons le cap et ajustons en fonction des premiers résultats et de l’envirornement en perpétuelle évolution et parfois avec des turbulences imprévues.

La ligne de départ est franchie, les coups de pagaie se succèdent, l’objectIf à la pointe du paddle : l’arche du pont de Pierre. La trajectoire s’adapte aux conditions de la Garonne comme lors de la course Bord’Océan SUPdays. Vous avez l’impression que ça tangue. Vue de la berge sûrement, mais dans le référentiel du paddle, c’est l’eau qui bouge, lui est stable.

Adoptons différents points de vue et la réussite est là !

 

  • Blog

Choisissons nos choix ! (la suite)

ChoixPour choisir, nous pouvons laisser mûrir les idées, peser nos choix, demander conseil, lire des livres ou rechercher des informations sur le net,… Quoi qu’il en soit, nous n’aurons jamais toutes les informations et notre environnement aura déjà évolué lorsque nous mettrons en œuvre notre choix.
Notre intention est de faire le choix le plus éclairé possible, en ajoutant une question : “et au pire, il se passe quoi ?” afin d’identifier à l’avance des stratégies alternatives, un plan B.
Le choix de l’action, c’est prendre une décision. Notre choix est rarement définitif : une fois fait, nous pouvons encore réagir aux conséquences du choix. Nous adaptons nos actions en fonction du réel et non plus sur des hypothèses.
Donc, faire un premier pas, nous permet d’avoir ensuite des données pour ajuster, améliorer, poursuivre ou prendre d’autres directions.

Merci d’avoir fait le choix de lire cet article.
Vous avez le choix de continuer à y réfléchir ou pas.

Nous choisissons de vous souhaiter une très bonne semaine !

  • Blog

Choisir de choisir !

DirectionsEn regardant la veille le courant sur la Garonne il s’est dit ce n’est pas “paddlable”∗. Pourtant, ce samedi pour la deuxième année consécutive, avec les participants de la Bord’Océan SUPdays, il a fait le choix de prendre le départ de cette course de Stand Up Paddle qui part à Bordeaux du port de la lune en passant par le pont de pierre, le pont Chaban pour un peu plus de 12 kilomètres sur la Garonne.

Nous avons une bonne nouvelle, oui nous avons le choix !
Le choix pose la question de la liberté. Philippe Gabillet, professeur à ESCP Europe distingue 3 grands types de choix ou de liberté :
– le choix de rentrer ou non en contact avec quelqu’un, d’interagir,
– le choix de partir ou non pour explorer de nouveaux territoires : géographiques, connaissances, …
– le choix de prendre ou non certaines bifurcations que la vie nous propose.

Dans le processus de l’Elément Humain® le concept de choix tient une place importante. Croire que nous sommes en mesure de faire des choix, de prendre des décisions, est source d’une coopération confiante, ce qui rend les équipes performantes.

Faisons nos choix et découvrons notre liberté !

∗”paddlabe” : expression du praticien de stand up paddle pour dire que les conditions sont bonnes pour naviguer. à l’inverse : “pas paddlable” exprime donc que soit l’eau est trop agitée soit qu’il y a trop de vent soit parfois les deux !

  • Blog

Mentorat et mentorat inversé : kézako ?

MentorLe mentorat repose sur une relation dynamique et réciproque dans un environnement de travail entre une personne d’expérience et une autre plus novice, visant à promouvoir le développement des deux personnes. Le mentorat facilite la réflexion, l’apprentissage et la collaboration et ne se limiter pas à faire la démonstration de l’expertise dans un domaine. Les mentors donnent un autre son de cloche ou agissent comme modèles de rôles pour les inspirer. Le mentorat influence  le développement personnel, l’orientation professionnelle, le choix de carrière et la productivité en recherche.
Il peut même se faire à distance !
Le mentorat inversé est aussi un apprentissage intergénérationnel. Il est basé sur l’idée que les plus jeunes, appartenant à la “génération Y”, peuvent aider les plus anciens à gagner en compétences. C’est une autre façon de travailler qui se met en place. Les plus jeunes permettent aux moins jeunes de mieux maîtriser les codes de la transformation digitale grâce aux jeunes recrues “digital native” (réseaux sociaux, big data, etc). Pour en savoir plus nous vous invitons à lire le chapitre sur le Mentorat (p31 du Guide de l’accompagnement à la fonction managériale).

Envie de tester le mentorat ? Talence Innovation Sud Développement, le GET, APEC et l’Université de Bordeaux lancent un leur opération annuelle de parrainage entre Etudiants, doctorants et Entreprises avec les rencontres le 15 novembre à 18h00 à l’Université de Bordeaux à Pessac.

renseignements : 07 69 33 27 26

Inscription :

https://goo.gl/forms/Stj3HHRg2X3kwjr52

 

 

  • Blog

Célébrons toutes les reconnaissances !

Remise prix JAMS 2018Célébrer une réussite c’est reconnaître l’utilité et la qualité d’un travail accompli. La reconnaissance des résultats d’un travail n’intervient qu’une fois la tâche réalisée.  Malgré le savoir faire et l’énergie dépensée, les résultats ne sont pas toujours à la hauteur des efforts. Il est alors possible de récompenser l’implication. La reconnaissance de l’investissement dans le travail reconnaît les efforts consentis, les risques pris pour mener à bien une tâche, l’énergie déployée pour y parvenir. La reconnaissance de la pratique professionnelle porte quant à elle, sur les compétences et l’expertise utilisée pour effectuer ses tâches. « c’est du travail de pro ».

La quatrième marque de reconnaissance est d’après Jean-Pierre Brun et Ninon Dugas,  (« La reconnaissance au travail : une pratique riche de sens ») :  la reconnaissance existentielle. Elle porte directement sur la personne, c’est la base de toute autre forme de reconnaissance. Elle fait naître le sentiment d’exister aux yeux des autres et d’être respecté pour ce que nous sommes.

Reconnaître la pratique et l’investissement d’entreprises dans la qualité de vie au travail, et les résultats obtenus, c’est l’un des temps fort de la journée “J’aime mes salariés !”.

Cette année la Direccte Nouvelle Aquitaine, le collège Lestonnac et Pavillon Prévoyance ont reçu les Trophées des Initiatives Entreprises en matière de Qualité de Vie au Travail.

Célébrons la reconnaissance sous toutes ses formes !